Le site de Guy

Huile d’argan ou d’argane

L’or vert,l’or des berbères

L’huile d’argane ou d’argan produit de l’arganier, connue comme huile alimentaire et cosmétique depuis des siècles ,est devenue ‘à la mode’ dans tous les pays européens et la demande à fait exploser les prix .Cette demande a aussi fait exploser toutes les fraudes!

Au Maroc,dans sa zone de production ,un litre d’huile d’argan alimentaire est vendu 200 à 300 dirhams (20 à 30€) et cosmétique 400 à 500 dirhams ( 40 à 50 €).Ils sont revendus en France 100 € et plus pour l’huile alimentaire et plus de 200 € pour l’huile cosmétique et les prix ne font qu’augmenter….

Cela a même engendré des s graves conflits commerciaux . Le nom ‘argane’ a fait l’objet de procédures judiciaires entre deux laboratoires pharmaceutiques français qui ont créer de vives inquiétudes et polémiques chez les amazighs (les berbères).Ces procédures ont pris fin en 2014.Les berbères estiment que ce nom ‘argane’ leur a été volé pendant 30 ans .Il peuvent dorénavant utiliser sans craintes le nom de leur huile .Argan (ou argane) n’est enfin plus une marque commerciale déposée.

Les deux huiles (alimentaires ou cosmétiques) se distinguent selon leur mode de préparation .Les amandons sont torréfiés (alimentaire) ou non (cosmétique) avant d’être pressés ..

Huile alimentaire

L’huile alimentaire est plus sombre et a un gout plus prononcé du à la torréfaction des amandons .Elle a un fort gout de noisette souvent beaucoup trop prononcé pour les européens qui la coupe avec de l’huile d’olive.Elle ne doit pas être portée à de hautes températures.Elle entre dans des recettes originales de salades et de plats délicats ainsi que dans les plats marocains traditionnels (tajines,couscous,poissons…). Mélangée avec du miel et des amandes pilées,c’est l’amlou que l’on sert au petit déjeuner ou au goûter et que l’on déguste sur du pain ou des crèpes.
Ses qualités nutritionnelles sont à la hauteur de son gout.Elle apporte une bonne quantité de vitamine E (antioxydante)et d’acides gras essentiels oméga 3 et 9 (bénéfiques au système cardiovasculaire).Des dernières études montrent qu’elle protège du mauvais cholestérol,de l’artériosclérose et de l’infarctus du myocarde (cela parait presque trop beau ! )

Huile cosmétique

Utilisée depuis des siècles par les femmes berbères pour ses qualités cosmétiques,l’huile d’argan est aujourd’hui présente dans de très nombreux produits de beauté.Elle s’utilise le plus souvent en massage . On peut résumer ainsi ses qualités:

  • C’est un véritable anti-age.Elle aide à combattre les signes du vieillissement cutané (rides) , joue un rôle dans le renouvellement cellulaire et assure une hydratation optimale de la peau (présence d’acides gras et de vitamine E).
  • Elle aide à lutter contre les maladies de la peau (Eczéma,acné,varicelle …)
  • C’est un excellent soin pour les cheveux.Elle nourrit et hydrate les cheveux en profondeur et les rend beaucoup plus doux.

Fabrication de l’huile

Depuis toujours,les femmes berbères produisent l’huile d’argan avec des méthodes artisanales très longues et fastidieuses.

.

Données chiffrées:  un arbre produit 8 à 10 kg de fruits,il faut 30 kg de fruit (2,5 kg d’amandons) soit 3 ou 4 arbres pour extraire 1 litre d’huile et ce travail prend 10 à 12 heures !

La méthode de fabrication manuelle comprend les étapes suivantes

  • ramasser les fruits
  • dépulper les fruits (séparer la pulpe sèche de la noix)
  • concasser les noix entre deux pierres  pour libérer les amandons . C’est l’étape la plus pénible.
  • les torréfier (uniquement pour l’huile alimentaire)
  • écraser  les amandons dans un moulin en pierre actionné par un bras (moulin à bras traditionnel).On obtient une pâte.
  • malaxer manuellement cette pâte en ajoutant de l’eau.
  • Presser la pâte pour obtenir de l’huile.
  • Décanter pendant plusieurs jours

Les méthodes modernes permettent un travail beaucoup plus rapide et moins fatiguant .Les étapes sont les même .Les phases de dépulpage,torréfaction,pressage et filtration sont mécanisées.Il reste une phase toujours aussi pénible et difficile : le concassage . La machine n’est pas encore là et il faut tout le talent des femmes pour le réaliser .

Les chèvres:les chèvres grimpent dans les arbres pour manger les fruits de l’arganier .Pour éviter de dépulper les fruits,certains ramassent les noix dans les déjections des chèvres ! C’est une pratique encore courante mais qui produit une huile de très mauvaise qualité à l’odeur animale.

 

Les coopératives de femmes

La fabrication de l’huile se faisait traditionnellement par les femmes à la maison.Aujourd’hui,ce sont toujours les femmes qui effectuent ce travail mais elles se regroupent dans des coopératives qui produisent de l’huile alimentaire et cosmétique.Ces regroupements sont encouragés par les associations de développement durables et les autorités du Royaume du Maroc.Cette démarche a pour but de créer des emplois stables ,de procurer des revenus à ces femmes,de permettre une meilleure gestion et préservation des ressources (l’arganeraie) .Ces coopératives de femmes fabriquent de l’huile toute l’année et participent de plus en plus à créer un commerce équitable.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Share This